Appel (atelier 3)

ATELIER : Ethnographier les rituels contemporains : perspectives pluridisciplinaires

6 novembre 2014 : 9h00-12h00

EHESS, Bât. France, 190 avenue de France, 75013 Paris, Auditorium (premier sous-sol)

Responsables

  • Emma Gobin (Labex CAP / URMIS)
  • Maxime Vanhoenacker (CNRS / TRAM-IIAC)

(En collaboration avec le Musée du Quai Branly)

Appel à communication

L’anthropologie du rituel a récemment relevé l’importance de formes de réflexivité induites par l’action rituelle et montré combien cette réflexivité du rituel constitue un ressort intrinsèque de son efficacité formelle (cf. notamment Severi, 2002; Bonhomme, 2005; Højbjerg, 2007; Houseman, 2012). D’autres formes de réflexivité liées à l’activité rituelle, et qui se déploient en amont et en aval des performances rituelles, parmi les experts et/ou officiants qui garantissent la transmission des rites, demeurent encore moins explorées. Dans la continuité d’un premier colloque organisé les 10 et 11 juin 2014 au musée du quai Branly, cet atelier entend explorer, à partir d’une perspective empirique, ces formes de réflexivité sur le rituel, qui renvoient aux processus de négociation par lesquels les acteurs interrogent, aménagent et, in fine, pensent et repensent, à des fins pragmatiques et dans des contextes variés et mouvants, leurs pratiques cérémonielles.

Si les tenants des ritual studies ont montré que ce type d’activité réflexive est l’une des conditions de la (re)production et de l’adaptation de certains rituels religieux (cf. par exemple Grimes, 1990; Kreinath et al. 2004; Hüsken, 2007), l’atelier sera l’occasion de questionner les modalités concrètes selon lesquelles, de façon plus générale, l’activité rituelle s’adapte aux conditions sociales de sa mise en œuvre ; et ce depuis la perspective résolument pluridisciplinaire d’une science sociale réunifiée (Wallerstein, 1999). Autour de l’objet « rituel » et des processus de ritualisation convergent effectivement des travaux d’ethnologie qui envisagent les rites d’initiation comme fondement d’identités individuelles et collectives, mais aussi des travaux de sociologie qui s’attachent à l’étude des fonctions sociales des rites d’institution (distinction, clôture, allégeance) et, plus largement, une tradition d’anthropologie du politique considérant la forme rituelle comme participant de la mise en scène de l’ordre contre le chaos (Rivière, 1995 ; Balandier, 2004 ; Abélès et Jeudy, 1997). L’ethnographie des rites, de leurs usages, des « politiques du rituel » (Rozenberg, 2011) et des adaptations réflexives qu’ils suscitent intéresse ainsi tant les ethnologues que les sociologues travaillant sur les dimensions sacrées du politique et sur les liturgies de l’ordre social ou les chercheurs en histoire ou en sciences de l’éducation et du sport.

Afin de favoriser un dialogue entre ces approches, cet atelier réunira donc des contributions proposant des descriptions détaillées de rituels centrées sur l’analyse des processus vernaculaires, réflexifs, de négociation et de réinvention dont ils font l’objet parmi ceux qui ont la charge de l’exécuter et de le transmettre. Dans ce cadre, la priorité sera accordée à des ethnographies explorant des formes contemporaines de rituels qui témoignent de processus significatifs d’adaptation et de recréation liés à des contextes sociohistoriques changeants et/ou à l’usage délibéré de rituels dans des contextes a priori originaux (pratiques sportives, innovations thérapeutico-religieuses, éducations par les pairs, rituels laïcs, etc.).

Bibliographie

ABÉLÈS, M., & JEUDY, H.-P. Anthropologie du politique. Paris, A. Colin, 1997

BALANDIER, G. Anthropologie politique. Paris, PUF, 2004

BONHOMME, J. Le miroir et le crâne. Parcours initiatique du Bwete Misoko (Gabon), Paris, CNRS Éditions, 2005.

GRIMES, R. Ritual criticism. Case studies in its practices, Essays on its theory, Columbia, University of South Carolina Press, 1990.

HØJBJERG, C. K. Resisting state iconoclasm among the Loma of Guinea, Durham, Carolina Academic Press, 2007.

HOUSEMAN, M. Le rouge est le noir, Toulouse, Presses universitaires du Mirail, 2012.

HÜSKEN, U. (éd.) When Rituals go Wrong. Mistakes, Failure and the Dynamics of Ritual, Leiden, Brill, 2007.

KREINATH, J., HARTUNG, C. & A. DESCHNER (éd.) The Dynamics of Changing Rituals, New York, Peter Lang, 2004.

RIVIÈRE, C. Les rites profanes, Paris, PUF, 1995.

ROZENBERG, G. « Magie du rituel, démon de la réflexivité », L’Homme, 2/198-199, p. 277-299, 2011.

SEVERI, C. « Memory, reflexivity and belief. Reflections on the ritual use of language », Social Anthropology, 10-1, p. 23-40, 2002.

WALLERSTEIN, I. « L’héritage de la sociologie, la promesse de la science sociale », Sociétés Contemporaines, 33-34, p. 159-194, 1999.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *