Atelier 11: La vie politique des marchandises

24 novembre, de 9h à 12h30

Co-organisateurs: Kelly Sams (Norbert Elias Centre, EHESS Marseille), Giorgio Cassone (Norbert Elias Center, EHESS Marseille)

Discutant: Quentin Ravelli (CMH, ENS/EHESS)

Intervenants: – Pierre Mettra (Norbert Elias Center, EHESS Marseille): La marchandisation d’une denrée sociale. Débats autour de la culture et la commercialisation du riz dans une municipalité philippine.

Dagna Rams (Université de Lausanne, Laboratoire d’anthropologie culturelle et sociale): Informal electronic waste economie, between squatting and digital futures in Accra, Ghana.

Emmanuel Pannier (chercheur associé au Centre Asie du Sud-Est EHESS-CNRS INALCO): Circulation marchande et non marchande au Vietnam: fragments de socialité à l’interstice de l’Etat, du marché et des réseaux interpersonnels.

Résumé: Cet atelier, en parallèle avec la conférence EASA 2016: Anthropological Legacies and Human Futures, propose une réflexion collective sur les conséquences sociales et poli- tiques des nouvelles modalités de circulation des marchandises (médicaments, art, nourriture recyclé, objets rituels, etc.). Nous aimerions ouvrir un débat souvent limité par des frontières géographiques et disciplinaires pour explorer comment l’échange et la circulation des «choses» ont une incidence sur l’imaginaire collectif, et créent de nouvelles connexions entre les biens et les personnes bien au-delà du simple plan économique.

Comment les ethnographes observent et décrivent ce remodelage politique provoqué par la production, la circulation, et la réglementation des marchandises? Quels défis méthodologiques sont liés à l’observation de ces processus ? Comment les nouveaux réseaux d’acteurs sociaux sont-ils façonnés par la circulation des marchandises et, inversement, comment agissent-ils sur elle en retour?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *