Aymeric LUNEAU

Biographie

Luneau Aymeric, chercheur contractuel en sociologie au «GIS Démocratie et participation» et associé au «Groupe de sociologie pragmatique et réflexive» (GSPR). Ma thèse de sociologie, dirigée par Francis Chateauraynaud et soutenue en mars 2015, s’intitule Militants et riverains dans la dynamique des causes environnementales. Je me suis attaché à comprendre les processus par le biais desquels des personnes ordinaires parvenaient à construire un espace d’expression et à faire émerger des problèmes environnementaux et sanitaires.

Resumé de la proposition

Les forums internet comme espaces de problématisation de l’hypersensibilité chimique

Mon travail de thèse porte sur l’étude de trois «cas» relatifs à l’exposition de personnes à des polluants de nature chimique: l’exposition de riverains aux émanations des pressings, la pollution de l’étang de Berre, une région fortement industrialisée à l’ouest de Marseille, et l’hypersensibilité chimique multiple, dite aussi «syndrome MCS».

Ma communication se concentrera sur le cas du « syndrome MCS ». En effet, une partie de la communauté scientifique, suivie par les pouvoirs publics, considère que ce syndrome est une pathologie d’ordre «psychologique». Dès lors, les malades qui en souffrent ont de grandes difficultés pour faire reconnaître le lien de causalité entre leurs symptômes et les produits chimiques présents dans l’environnement. Par ailleurs, cette difficulté ne s’arrête pas aux médecins. Elle concerne les proches, mais aussi les malades eux-mêmes dans la mesure où l’hypersensibilité chimique multiple est une expérience qui échappe par définition au «commun des mortels».

Dans ma communication, je m’arrêterai sur certains espaces d’expression, terme que j’utilise pour désigner ces espaces qui ne se réduisent ni à l’espace public ni aux espaces discrets du jeu politique (Gilbert et Henry, 2012) et à l’intérieur desquels les personnes ordinaires discutent et se disputent sur la signification d’odeurs, de bruits, de fumées, de poussières ou de symptômes divers et variés. Le but est de saisir le travail d’enquête constitutif de ces espaces d’expression qui est effectué par les participants pour décrire, analyser, comprendre l’hypersensibilité chimique multiple et «dompter» ces troubles récalcitrants.

Pour cela, je m’appuierai sur l’analyse des échanges entre les membres d’un forum dédié à ce syndrome. Internet constitue en effet un des rares «lieux» où les «hypersensibles chimiques» ne craignent pas d’être exposés aux produits chimiques. Afin de me rapprocher au maximum de l’enquête ethnographique et éviter de tomber dans une analyse de textes classique, je prendrai en compte uniquement les messages ayant suscité des réactions. Enfin, une attention particulière sera accordée aux formes des éventuels conflits entre les utilisateurs, afin de saisir les éléments qui résistent à la définition d’une expérience partagée du syndrome MCS.

Mots-clés: Espace d’expression, enquête, hypersensibilité, problématisation, forum

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search