Cécile Piret

Biographie

Doctorante, membre du Laboratoire d’Anthropologie des Mondes Contemporains (LAMC). Université Libre de Bruxelles (ULB)

Résumé de la proposition

Une centralité du travail déplacée. Jeux et enjeux de la reconversion des ouvriers de la sidérurgie liégeoise.

Dans cette communication, je présenterai d’abord la méthode ethnographique de l’étude de cas élargie (« The extended case method ») telle qu’elle a été développée par Michael Burawoy après l’école de Manchester. J’expliquerai ses postulats et ses quatre formes « d’extension » du terrain : 1. l’extension de l’observateur dans la vie de la population étudiée ; 2. l’extension des observations dans le temps et dans l’espace ; 3. l’extension des micro-processus aux forces macro-sociales ; 4. l’extension de la théorie. Ces formes d’extensions permettront d’aborder une série de réflexion sur mon ethnographie de la cellule de reconversion des ouvriers d’une entreprise sidérurgique. Je présenterai le contexte de mon cas d’étude et la spécificité d’une cellule reconversion prise entre des logiques de sécurisation du parcours professionnel et d’activation du comportement de recherche de formation et d’emploi. Ces logiques créent des tensions dans l’expérience du licenciement chez les travailleurs, en produisant un traitement individualisant de la recherche d’emploi tout en étant un lieu appropriable par les travailleurs pour (re)produire des formes de solidarité et un sens d’appartenance commun. Mon propos visera surtout à interroger comment se déplace l’expérience du fait salarial dans ce contexte de « reconversion » pour la population active et les pré-pensionnés.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search