Matilde Spoerer

Biographie

Matilde Spoerer (CESSP, Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne), doctorante en Science Politique, réalise une thèse intitulée «Les effets de la mise en œuvre de la Convention nº169 sur les peuples autochtones de l’OIT au Chili», sous la direction de L. Blondiaux. Ses recherches portent de manière générale sur les processus participatifs. Elle a récemment publié : «Paradoxes of participatory democracy: citizen participation, collective action and political influence in a Chilean environmental conflict», Nuevo Mundo Mundos Nuevos. URL : http://nuevomundo.revues.org/67153

Résumé de la proposition

Conflit ou complicité? Les rapports entre « l’État » et les « peuples autochtones » au Chili

Cette communication pose un regard critique sur la manière par laquelle les collectifs « État » et « peuples autochtones » ont été présentés comme antagonistes et ayant une relation uniquement structurée sur la base du « conflit ». À partir de l’étude de la politique quotidienne et locale -l’application de la Convention nº169 de l’OIT sur les droits des peuples autochtones au Chili-, la communication met l’accent sur les différents types d’interactions que ces acteurs entretiennent et sur les mécanismes de réappropriation par des indigènes des instruments qui les protègent.

Mots Clés : Peuples autochtones; participation politique; liens personnels; multiculturalisme 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search