Patrice Diatta

Biographie

Patrice DIATTA est doctorant en Science Politique (1ère inscription : octobre 2009) au Centre de Recherche sur l’Action Locale (CERAL), Université Paris 13 -Sorbonne Paris Cité. Son sujet de thèse s’intitule: Du gouvernement des banlieues à l’émergence des périphéries dans la gouvernance urbaine mondiale ? Mises en récits du global et singularités des champs politiques locaux. 

Résumé de la proposition

Le global confisqué ? Ethnographie de l’élite plurielle de l’action publique locale en matière environnementale à Bamako et à Dakar 

De par les nombreux textes qui l’entourent, les institutions qui lui sont dédiées, les conférences à son sujet, les mouvements sociaux et politiques défendant sa cause ces dernières décennies à travers le monde, y compris à l’échelle internationale, l’environnement est devenu par excellence ce que M. Abélès (2014) appelle une « scène du global-politique ». En cela, la question environnementale constitue un terrain propice pour une démarche ethnographique qui vise à saisir ensemble les discours globaux de sa protection et ses modes locaux de gestion. Ainsi, au Mali et au Sénégal, deux pays habituellement destinataires de l’aide publique au développement et de ses injonctions universalistes, notre investigation ethnographique a porté sur le secteur de la gestion des déchets municipaux à Dakar et à Bamako. L’enquête dans les deux capitales a connu deux périodes de trois mois chacune. En 2011, il était surtout question en tant que «chercheur étranger » à ces terrains d’arriver à établir la cartographie des principaux acteurs d’un secteur officiellement décentralisé mais caractérisé en réalité, dans les deux pays, par les enchevêtrements et les nomadismes institutionnels. Pour cela, nous avons dû suivre d’un côté les indications des services municipaux compétents et de l’autre nos propres contacts développés sur place. Ce procédé d’échantillonnage « boule de neige » mêlant recommandations de la mairie et intuitions personnelles présente le double avantage heuristique de nous avoir non seulement permis de constater quelques affinités et adversités dans les relations entre différents intervenants, mais aussi de voir par quels discours chaque catégorie de groupes revendiquait la légitimité de sa présence dans le champ des ordures ménagères. La méthode de l’observation participante a été plus systématique lors de notre deuxième terrain de 2012. En effet, les relations de confiance établies aux premières enquêtes ont largement banalisé, sinon simplifié nos possibilités d’immersion dans le quotidien des élus locaux, des agents municipaux ou étatiques, du personnel des ONG, des travailleurs du nettoiement ou des représentants des habitants. En fin de compte, le recours à l’enquête ethnographique dans une perspective comparative cherchant à cerner les incidences différentiées des discours globaux sur deux systèmes locaux de gestion des déchets permet de révéler qu’au-delà des variations, la référence au « global » tend à s’imposer comme une ressource politique. Une élite plurielle du pouvoir local émerge ainsi à partir des appropriations des rhétoriques globales en matière de protection de l’environnement et de gestion participative des déchets.

Bibliographie indicative

ABÉLÈS M., 2014, Penser au-delà de l’État, Paris, Ed. Belin

BIERSCHENK Th. CHAUVEAU J.-P., & DE SARDAN J.-P.O., 2000, Courtiers en développement, les villages africains en quête de projet (Mayence/Paris, APAD-Karthala

DARBON D (dir.), 2009, La politique des modèles en Afrique. Simulation, dépolitisation et appropriation, Paris, Karthala

MULLER P., 2000, « L’analyse cognitive des politiques publiques: vers une sociologie politique de l’action  publique », In Revue Française de Science Politique, n°2, 2000, pp. 189-208

Mots-clés: Afrique, décentralisation, aide au développement, déchets, participation, élite plurielle

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search