Appel (atelier 6)

ATELIER : Les enjeux de l’ethnographie dans l’étude des pratiques artistiques

6 novembre : 14h00-17h00

EHESS, Bât. France, 190 avenue de France, 75013 Paris, Auditorium (premier sous-sol)

Responsables

  • Elina Djebbari
  • Florence Nowak

Appel à communication

À la différence de disciplines centrées sur la description et l’analyse des œuvres et des performances, l’ethnographie des pratiques artistiques étudie davantage les créateurs et les processus de création dans leur contexte social, politique et historique. Par une observation prolongée et éventuellement participante, par la tenue d’un journal de terrain et par la description dense (thick description), l’ethnographie aborde ainsi de façon complémentaire différents aspects des pratiques artistiques : réseaux relationnels, récits de vie, chaînes de transmission, processus de création, critères d’évaluation esthétique, systèmes de valeurs des publics et des artistes, contexte des performances.

Le choix de la méthode ethnographique implique des questionnements spécifiques au matériau de la performance artistique, que cet atelier vise à cerner et à explorer. Les réflexions appuyées sur une expérience de terrain sont donc bienvenues, l’objectif étant de s’interroger sur les modalités et les enjeux de l’enquête ethnographique pour ce champ d’études. Elles peuvent être transversales à des disciplines variées, qu’il s’agisse d’anthropologie, de sociologie ou de linguistique, de géographie, de sciences politiques, d’économie, de musicologie, et concerner toutes les formes possibles de pratique artistique. Ces interrogations méthodologiques devront accompagner la présentation de matériaux d’enquête.

Quelle est la place des archives et des enregistrements dans une enquête qui part de l’observation directe, qui se concentre sur la mise en représentation plutôt que sur ce qui est représenté ? Symétriquement, quelle est la place de l’ethnographie dans l’analyse des matériaux secondaires tels que les vidéoclips : devraient-ils être analysés tant du point de vue du format (medium) ou du contenu (message) que de la représentation (l’acte) ? Quels sont les enjeux de l’observation participante, lorsqu’il s’agit d’apprendre l’art des acteurs mais aussi de le pratiquer avec eux ? Comment assumer le double-rôle fréquent de chercheur et d’artiste ? Y a-t-il un risque d’occulter, voire de « désenchanter » la production artistique en se focalisant trop sur les mécanismes de la création ? Comment gérer l’impact d’une ethnographie prolongée sur la carrière artistique des acteurs, lorsque la recherche leur donne une visibilité internationale et contribue à les inscrire dans l’histoire de l’art ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search