Atelier n° 3 : Ethnographier l’écologie du/au quotidien . 

Maud Hetzel, doctorante en sociologie (Centre Georg Simmel-EHESS), Fanny Hugues, doctorante en sociologie (Centre d’étude des mouvements sociaux- EHESS)

 

Les enquêtes ethnographiques sur « l’écologie du quotidien » (Dobré 2002) permettent de faire dialoguer des terrains d’enquête hétérogènes, qui portent sur des espaces sociaux très différents, qu’il s’agisse des pratiques écologiques de ceux et celles qui habitent de quartiers populaires (Malier 2019) ou des contextes ruraux cherchant à incarner une « alternative écologique » par leur mode de vie, qui passe par l’autoproduction et l’autoconsommation alimentaires (Pruvost 2013). Malgré cette diversité des terrains d’enquête, des problématiques méthodologiques communes se jouent dans l’ethnographie des « écologie(s) au quotidien ».

La première question méthodologique est celle de l’accessibilité des lieux de l’enquête : quand l’écologie est avant tout investie comme une pratique quotidienne domestique, inscrite dans des espaces privés, quel accès direct à ces pratiques l’ethnographe peut-il ou elle se ménager ? Une fois cet accès obtenu, parfois négocié tacitement, parfois discuté explicitement, la configuration des lieux de l’enquête, qu’ils soient ruraux, périurbains ou urbains organise les pratiques de celles et ceux qui y vivent ainsi que l’enquête elle-même. D’une part, comment les modes de vie sont-ils modelés par des conditions matérielles, qui dépendent en partie des milieux de vie (disposer de place pour stocker, posséder ou louer une parcelle pour un potager, pouvoir troquer ou échanger des biens et des services, etc) ? D’autre part, comment les conditions d’enquête varient-elles selon les terrains investis (place pour héberger l’enquêteur ou l’enquêtrice, accès physique au terrain et autorisation d’y séjourner, liberté de circuler entre groupes différents et de poser toutes sortes de questions) ?

Ethnographier l’écologie au quotidien pose ensuite la question de la « bonne distance » envers les paroles et récits des enquêté·e·s : des enquêtes quantitatives ont permis de montrer que des écarts importants existent entre le déclaratif (se considérer comme ayant une « conscience écologique ») et les pratiques de consommation, ce qui a conduit à caractériser l’engagement écologique d’une partie des classes supérieures d’« engagement de façade » (Hébel et Sessego 2019). En quoi et comment l’ethnographie permet-elle d’observer in situ ce que disent et font les enquêté·e·s en lien avec l’écologie ? Plusieurs travaux illustrent les rapports variés et situés que les individus appartenant à des classes sociales différentes entretiennent avec « l’écologie au quotidien », entre des classes populaires qui mettent en œuvre une forme de « sens pratique » écologique (Chiron 2021) et des classes moyennes voire supérieures qui s’autodéfinissent comme « écolos » (Comby 2015). Quelles différenciations – en termes de classe, de genre ou de race – apparaissent comme pertinentes dans le cours des enquêtes ethnographiques ?

 

Courriels : fanny.hugues@hotmail.fr, maudhetzel@gmail.com

 

Bibliographie

CHIRON Pierre, 2021, « Des ronds-points et manifestations au potager  : un exemple d’écologisme populaire chez les Gilets jaunes  ? », Ecologie politique, N° 62, no 1, p. 97110.

COMBY Jean-Baptiste, 2015, « À propos de la dépossession écologique des classes populaires », Savoir/Agir, vol. 33, no 3, p. 2330.

DOBRÉ Michelle, 2002, L’Écologie au quotidien. Eléments pour une théorie sociologique de la résistance ordinaire, Paris, L’Harmattan.

HÉBEL Pascal et SESSEGO Victoire, 2019, « Consommation durable : l’engagement de façade des classes supérieures », CREDOC, 2019, no 303, (coll. « Consommation et modes de vie »).

MALIER Hadrien, 2019, « Greening the Poor : The Trap of Moralization », The British Journal of Sociology, vol. 70, n°5, p. 1661-1680.

PRUVOST Geneviève, 2013, « L’alternative écologique. Vivre et travailler autrement », Terrain. Anthropologie & sciences humaines, no 60, p. 3655.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search